[masterslider id= »4″]

Zad mode vie

Etre ZADiste c’est dans un premier temps refuser un projet à grande envergure capitaliste. Ce refus se traduit par l’occupation des opposants au projet de ces Zones d’Aménagement Différé (origine de l’abréviation ZAD, aujourd’hui reprise en Zone A Défendre) . Des lieux de vie où on y construit de quoi s’abriter avec du bois et des matériaux de récup prennent forme. On y échange des idées et on propose d’autres solutions pour vivre ensemble. L’écologie et la solidarité sont des valeurs mères et l’idée générale à défendre c’est notre patrimoine naturel. Cette nouvelle forme de résistance dans l’hexagone est née à Notre Dame des Landes ou parmi les opposants au projet de construction d’un nouvel aéroport on trouve des jeunes, des paysans, des étrangers, des artistes, des vieux, des cultivateurs, des bretons, des cadres, des ouvriers … Tous sont unanime et s’organisent pour lutter. Habiter sur la ZAD permet d’être proche des personnes et des lieux, mais surtout de pouvoir agir en temps. Les espaces laissés à l’abandon sont occupés par les ZADistes où ils apprennent à vivre ensemble, cultiver la terre, et par dessus tout être plus autonomes vis à vis du système capitaliste .